Communiqués de presse

10.12.2019

Einigung mit Ex-Geschäftsleiterin Nathalie Gysi

Green Cross Schweiz und Nathalie Gysi haben ihre Differenzen im Zusammenhang mit der Tätigkeit von Nathalie Gysi bei Green Cross Schweiz beigelegt. In der Folge ist Green Cross Schweiz an der Fortführung eines Strafverfahrens wegen ungetreuer Geschäftsbesorgung nicht mehr interessiert und hat eine Desinteresseerklärung abgegeben.

 

Es werden keine weiteren Kommentare abgegeben.

03.06.2019

Verzicht auf Gütesiegel der ZEWO

Green Cross Schweiz hat in Absprache mit ZEWO entschieden, das Gütesiegel auf den 01.06.2019 zurückzugeben. Im Jahr 2018 musste Green Cross ausserordentliche und teilweise periodenfremde Aufwände verbuchen. Damit konnten 2018 nicht alle Bedingungen der ZEWO eingehalten werden – insbesondere konnte kein Abschluss nach Swiss GAAP FER 21 erstellt werden. Der Stiftungsrat von Green Cross Schweiz wird im Jahre 2020 eine Neubeurteilung vornehmen und gegebenenfalls das Gütesiegel neu beantragen.

 

Stiftungsrat Green Cross Schweiz

08.04.2019

2019 als Jahr der Konsolidierung

Green Cross Schweiz wird sich 2019 auf seine sozialmedizinischen Kernprojekte konzentrieren. Konkret plant Green Cross Schweiz den Schwerpunkt auf die Sozialmedizin-Projekte in den Stammländern Russland, Weissrussland, Ukraine und Vietnam zu legen. Diese Projekte bildeten bisher schon und weiterhin den Kern der Tätigkeit von Green Cross Schweiz.

 

Der Stiftungsrat hat letzte Woche die revidierte Jahresrechnung 2018 präsentiert und gegenüber den Medien Informationen zum schwierigen zweiten Halbjahr 2018 bekannt gegeben.

 

Green Cross Schweiz steht heute wieder auf einem Fundament, das Green Cross optimistisch in die Zukunft blicken lässt. Das laufende Jahr 2019 betrachten wir als Jahr der Konsolidierung auf tiefem Niveau und des Aufbaus, um ab 2020 wieder organisch wachsen zu können.

 

Ende August 2018 musste der Stiftungsrat feststellen, dass die Bilanz und Erfolgsrechnung mutmasslich über Jahre massiv verfälscht worden sind und die Liquidität akut gefährdet war.

Green Cross Schweiz hat über Jahre mehr Geld für Projekte ausgegeben und Partnern für Projektausführungen zur Verfügung gestellt, als an Spenden eingegangen sind. Die Spenden waren zudem in den letzten Jahren leicht rückläufig. Dies führte dazu, dass Ende 2018 die freien Mittel fast vollständig aufgebraucht waren.

Der Stiftungsrat hat ab September 2018 alle notwendigen Massnahmen ergriffen, um die Lage zu stabilisieren und die Finanzsituation wieder ausgeglichen zu gestalten.  Die Restrukturierungen sind bis Ende April 2019 weitgehend abgeschlossen.

 

Stiftungsrat Green Cross Schweiz

29.08.2018

Information

CH-Zurich – 29 août 2018 – Le conseil de la fondation de l’organisation non gouvernementale et environnementale Green Cross Suisse et sa directrice Nathalie Gysi ont décidé d’un commun accord de mettre un terme à leur relation de travail.

 

Le conseil de la fondation remercie Nathalie Gysi pour ses longues années d’engagement envers Green Cross Suisse et lui souhaite une excellente continuation, tant sur le plan professionnel que personnel.

 

Charger le texte complet comme fichier PDF (.pdf)

07.08.2018

Les recettes de dons de Green Cross Suisse sont passées à CHF 14,4 millions

CH-Zurich – 7 août 2018 – L’organisation non gouvernementale de défense de l’environnement Green Cross Suisse a enregistré en 2017 un volume de dons de CHF 14,4 millions. Elle a ainsi accru ses recettes de 7% par rapport à l’exercice précédent, où celles-ci s’étaient chiffrées à CHF 13,4 millions. Au total, CHF 10,7 millions ont alimenté les projets des programmes Médecine sociale, Désarmement et Eau-Vie-Paix pour améliorer la qualité de vie des personnes qui vivent dans des zones contaminées.

 

Charger le texte complet comme fichier PDF (.pdf)

25.07.2018

dans une pièce de théâtre sur la Charte de la Terre à Uster, Winterthour, Zurich, Berne, Wimmis et Thoune

CH-Zurich – 25 juillet 2018 – En parallèle aux camps thérapeutiques annuels organisés dans les différents pays partenaires de Green Cross, se tiendra le cinquième camp thérapeutique international en Suisse. Ce camp thérapeutique est financé par la Fondation Movetia, soutenue par la Confédération suisse. Du 23 juillet au 10 août 2018, 55 jeunes de 14 à 17 ans originaires de Moldavie, d’Italie, du Japon, de Russie, de Suède, de Biélorussie, des Pays-Bas, d’Ukraine et de Suisse participeront au camp thérapeutique Green Cross d’Uster (ZH) et de Wimmis (BE) dont la devise est «À la rencontre du monde».

 

Charger le texte complet comme fichier PDF (.pdf)

 

05.07.2018

Approbation du traité soumis pour la création d’une zone exempte d’armes de destruction massive au Moyen-Orient

CH-Zurich – 5 juillet 2018 – Du 2 au 4 juillet 2018, s’est tenue à Zurich une table ronde sur la promotion de la création d’une zone exempte d’armes de destruction massive au Moyen-Orient, sur l’invitation de Green Cross. Une quarantaine de représentants venus du Moyen-Orient, d’Australie, de France, de Grande-Bretagne, du Canada, de Suède, de Russie, mais aussi des États-Unis, de Suisse se sont interrogés sur la façon de procéder pour créer la zone exempte d’armes de destruction massive au Moyen-Orient en se basant sur le traité soumis. Selon Stephan Robinson, directeur du programme (eau, désarmement), Green Cross Suisse, et Sharon Dolev, directrice du mouvement de désarmement israélien IDM, les résultats des négociations permettent de prendre les premières mesures pour la réalisation d’une zone exempte d’armes de destruction massives au Moyen-Orient.

 

Charger le texte complet comme fichier PDF (.pdf)

 

Treaty – Weapons of Mass Destruction Free Zone in the Middle East – June 2018

13.06.2018

6,4 millions de personnes sont en danger par l’exploitation de l’uranium

CH-Zurich – 13 juin 2018 – Sur la base des résultats de l’étude, Green Cross Suisse appelle les groupes de mines d’uranium actifs en Afrique, en Australie, au Canada et aux USA à fermer de manière adéquate leurs sites de mines d’uranium selon le principe du pollueur payeur, afin qu’au cours des 1000 prochaines années aucune autre mesure d’assainissement ne soit plus nécessaire. Pour l’assainissement et la fermeture adéquats des sites de mines d’uranium dans les pays d’Asie centrale, il faut le soutien de la communauté internationale, car ces pays ne disposent pas des ressources nécessaires.

 

Charger le texte complet comme fichier PDF (.pdf)

20.11.2017

Les projets de Green Cross au Ghana et au Burkina Faso, engagés pour la réduction du mercure dans l’extraction minière d’or informelle artisanale

CH-Zurich – 20 novembre 2017 – Les rapports sur les polluants environnementaux établis par Green Cross Suisse et Pure Earth, États-Unis, démontrent clairement les effets néfastes des substances toxiques issues de sources de polluants environnementaux sur l’environnement et la santé. C’est la raison pour laquelle Green Cross Suisse a défendu l’inscription des produits chimiques et résidus toxiques sur sa liste des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies et a soutenu le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) lors du processus de négociations de la Convention de Minamata sur le mercure.

 

Charger le texte complet comme fichier PDF (.pdf)

14.09.2017

Les munitions conventionnelles et chimiques immergées doivent être renflouées

CH-Zurich – 14 septembre 2017 – Après la Seconde Guerre mondiale, les Alliés (États-Unis, Royaume-Uni, France et URSS) ont récupéré des munitions allemandes non utilisées. Ces stocks d’environ 300’000 tonnes d’armes chimiques – dont 39% d’ypérite (gaz moutarde), 18% de tabun (gaz neurotoxique), 11% de gaz lacrymogène et 9% de phosgène. À la Conférence de Potsdam, les Alliés prirent la décision d’immerger ces substances de combat chimiques dans l’Atlantique, à plus de 1000 mètres de profondeur. Malheureusement, cet accord n’a pas été respecté et on sait que ces munitions chimiques ont été immergées parfois à seulement dix mètres de profondeur dans la mer du Nord, la mer Baltique et la mer Méditerranée. Selon le scientifique russe Alexander Korotenko, entre 2020 et 2060 il faut s’attendre à ce que les substances chimiques se répandent dans la mer sous l’effet de la corrosion des conteneurs de munitions. Une émanation de 16% des substances suffirait pour rayer de la carte toute vie dans la mer Baltique.

 

Charger le texte complet comme fichier PDF (.pdf)

Green Cross
Schweiz | Suisse | Svizzera
Mühlebachstrasse 32
Postfach 769
8024 Zürich
Tel. +41 (0)43 499 13 23
info@greencross.ch

Spendenkonto Green Cross Schweiz:
PC 80-576-7
IBAN CH02 0900 0000 8000 0576 7