Conseil de fondation

 

Compétence et équilibre.

 

Le conseil de la fondation vérifie les objectifs et frais de Green Cross Suisse. Le conseil de fondation de Green Cross Suisse est totalement bénévole et ne perçoit donc aucune indemnité. Il se compose des personnes suivantes:

Présidente du Conseil de fondation

Béatrice G. Lombard-Martin

Fondatrice du Swiss Russian Forum, experte en communication

 

“Chaque homme est une partie de cette terre: la nature est notre bien le plus précieux, que nous devons entretenir. Il est de notre responsabilité de laisser une planète vivante à nos enfants, pour leurs propres enfants!”

 


 

Membres du conseil de la fondation

Tony Burgener

Director Glückskette

 

 


 

Roby Tschopp

MBA, Ing. EPFL

 

“Nous n’avons pas le droit d’abandonner les populations accablées par les catastrophes écologiques d’origine humaine à leur sort funeste. Armement inconsidéré, négligence industrielle ou exploitation mercantile: nos prises de décision et notre mode de vie encourage une prise de risques toujours plus extrême partout dans le monde. Pour les générations futures, Green Cross se donne deux missions: réparation et prévention.”

 


Conseil de fondation

Béatrice G. Lombard-Martin

Béatrice G. Lombard-Martin

Présidente du Conseil de fondation

«Chaque homme est une partie de cette terre: la nature est notre bien le plus précieux, que nous devons entretenir. Il est de notre responsabilité de laisser une planète vivante à nos enfants, pour leurs propres enfants!»

Tony Burgener

Tony Burgener

Membre du conseil

«Les côtés positifs et négatifs de la technologie sont très proches les uns des autres. Les gens doivent assumer la responsabilité de l’utilisation durable des nouvelles technologies. Ce faisant, ils jettent souvent par-dessus bord des valeurs et des principes tels que le principe de proportionnalité. Avec leur pensée à court terme, ils mettent en danger eux-mêmes et l’environnement. Des limites doivent être fixées. Pour beaucoup de gens, cette prise de conscience arrive trop tard. Ils subissent les graves conséquences des catastrophes d’origine humaine. Un engagement envers ces personnes et un développement plus durable de notre planète sont à l’ordre du jour.»

Philipp Schaller

Philipp Schaller

Membre du conseil

«Les catastrophes causées par l’homme entraînent souvent des conséquences désastreuses non seulement pour l’environnement, mais aussi pour la population civile. Malheureusement, les effets négatifs perdurent au fil des années et les personnes concernées sont confrontées à de grands obstacles. Il est donc important de promouvoir leur initiative personnelle et de créer des structures durables.»