News / Info FR

17.05.2024

Une collaboration fructueuse de longue date

Une collaboration fructueuse de longue date

Depuis 20 ans, Green Cross Switzerland et l’hôpital d’orthopédie et de réhabilitation de Da Nang travaillent ensemble dans le cadre du programme Socmed. Cette coopération a permis à des milliers de personnes touchées par l’agent orange, en grande partie des enfants, de bénéficier d’un soutien médical vital sous forme de traitements chirurgicaux, de prothèses et d’orthèses ainsi que de réhabilitation.

Dans le cadre d’une visite de travail du spécialiste en orthopédie bâlois, le Dr Daniel Hueskes, un hommage a récemment été rendu à cet engagement humanitaire. Le Dr Thanh, directeur de l’hôpital, a remis au Dr Hueskes ainsi qu’à Mme Pham Thuy, coordinatrice de projet du programme Socmed de Green Cross au Vietnam, un certificat en remerciement de la coopération de longue date.

Pendant la visite du Dr Hueskes, huit patients ont été examinés en collaboration avec les techniciens orthopédiques locaux. De plus, le Dr Hueskes et les spécialistes locaux ont effectué des examens au Vietcot, le centre de formation des techniciens orthopédistes à Hanoi. Douze patients ont été examinés et des traitements ont été définis.

Ce travail précieux souligne l’importance de la coopération internationale pour changer durablement et positivement la vie et la qualité de vie des victimes d’herbicides hautement dangereux comme l’agent orange.

26.04.2024

30e anniversaire de Green Cross Switzerland et 38e journée commémorative de Tchernobyl

Nous commémorons aujourd’hui le 38e anniversaire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, survenue le 26 avril 1986. Huit ans après la catastrophe, Green Cross Switzerland (GCCH) a été créée, en tant qu’antenne suisse de Green Cross International, ONG fondée l’année précédente, notamment par Mikhaïl Gorbatchev et Roland Wiederkehr. Les deux événements sont étroitement liés. Green Cross a été créée en complément de la Croix Rouge internationale, entre autres pour prêter assistance aux personnes touchées par des catastrophes d’origine humaine, comme Tchernobyl.

Tchernobyl, aux effets dévastateurs pour l’être humain et l’environnement, et qui perdurent encore aujourd’hui, est l’exemple même de ces catastrophes écologiques d’origine humaine que GCCH aide à surmonter depuis 30 ans. Depuis la création, nous nous concentrons intensément sur la gestion de la catastrophe de Tchernobyl dans les régions les plus touchées d’Ukraine, de Russie et du Bélarus. Nous sommes l’une des rares ONG à poursuivre encore aujourd’hui notre engagement dans cette zone, dans la mesure où les circonstances liées à la guerre d’Ukraine le permettent.

Comme c’est le cas pour toutes les activités de GGCH, l’objectif de cette assistance est et demeure à ce jour le principe de «l’aide à s’aider soi-même», de façon rapide et efficace à long terme. C’est pourquoi le programme transnational SOCMED (Social and Medical Care and Education) fait partie des priorités de notre fondation. Il a pour but de mettre à disposition des personnes des outils pour améliorer de façon autonome et durable leurs conditions de vie. C’est ainsi qu’à partir de 1995, des camps thérapeutiques ont vu le jour dans les régions contaminées, d’abord au Bélarus, puis en Russie et en Ukraine. Il y a eu ensuite, à partir du milieu des années 2000, la mise en place de ce que l’on appelle les clubs familiaux, destinés à promouvoir une amélioration durable et autodéterminée des conditions de vie des femmes et des jeunes filles.

Par ailleurs, GCCH s’est engagée pour la régulation et la destruction des armes chimiques. Depuis 1998, nous soutenons au Vietnam les victimes du défoliant «agent orange». Son utilisation pendant la guerre du Vietnam a eu des conséquences dévastatrices jusqu’à aujourd’hui. Notre projet au Vietnam se concentre également sur le programme SOCMED. GCCH a aussi pris part aux mesures d’urgence pour faire face à la catastrophe nucléaire de Fukushima (2011) et s’est impliquée dans de nombreux projets dans différents autres pays (p. ex. assistance aux victimes d’une attaque au gaz toxique en Irak en 2008, réhabilitation d’une zone fortement contaminée par l’extraction d’uranium au Tadjikistan en 2015).

Le travail s’est ensuite concentré, à la fin des années 2010, sur le projet dans la région autour de Tchernobyl et au Vietnam. Après l’apparition de la pandémie de coronavirus en 2020, GCCH a soutenu les populations des pays dont elle s’occupe avec des programmes d’information, de formation et de conseil et s’est impliquée également dans le développement du Condair Cube pour la surveillance de la qualité de l’air à l’intérieur des habitations.

Le présent est marqué par la guerre en Ukraine, c’est-à-dire la restriction du travail de projet au Bélarus, due à cet événement, et la fin provisoire des activités en Russie. Pour l’heure, GCCH apporte une aide humanitaire aux personnes touchées par la guerre en Ukraine par l’intermédiaire de l’organisation locale Green Crystal. Cette aide comprend non seulement les denrées alimentaires, les vêtements, les médicaments ou les installations de purification de l’eau potable contaminée, mais aussi, depuis cette année, une offre de suivi psychologique pour enfants, adolescents et adultes traumatisés par la guerre.

Au cours des dernières années, GGCH a pu constituer des réserves grâce à une collecte de fonds fructueuse et augmente désormais progressivement les dépenses liées aux projets pour un avenir sans entraves.

Pour tout renseignement :
Martin Bäumle
+41 (0)79 358 14 85

15.03.2024

Des « graines d’espoir » pour l’Ukraine

Des « graines d’espoir » pour l’Ukraine

La guerre demeure omniprésente pour la population civile ukrainienne. Les infrastructures critiques et les biens privés sont constamment endommagés et détruits. La reconstruction prend du temps, mais elle est déjà en cours. Faire (re)naître quelque chose ou le faire croître de manière durable fait partie de l’identité de Green Cross Switzerland. C’est pourquoi nous avons lancé le projet “graines d’espoir” pour aider les personnes vivant dans les zones de conflit en Ukraine à restaurer leurs jardins et leurs champs dévastés par l’armée russe.

Dans le cadre de ce projet, nous fournissons des graines et des outils à la population, ainsi que des formations sur des sujets agricoles. Ces formations enseignent comment utiliser efficacement l’eau, la terre et d’autres ressources pour cultiver des jardins et des champs de manière durable. Grâce à ce soutien, les gens peuvent à nouveau cultiver leurs propres aliments de base et subvenir aux besoins de leurs familles. Jusqu’à présent, des formations agricoles ont été organisées dans la ville sud-ukrainienne de Cherson, située sur la ligne de front. Dans la région autour de la ville septentrionale de Tchernihiv, des semences ont pu être distribuées dans 16 villages.

En février et mars 2024, nous avons pu distribuer 2000 jeux de semences comprenant 22 variétés différentes, telles que des concombres, des tomates, de la roquette ou des carottes. Grâce à ces semences, les personnes touchées par la guerre peuvent cultiver et entretenir leurs propres légumes. L’autosuffisance ainsi rendue possible contribue largement à atténuer la pénurie alimentaire et à améliorer la qualité de vie. En même temps, nous voyons également une opportunité de promouvoir un développement durable de l’économie et de la société ukrainiennes.

Les Ukrainiennes et Ukrainiens qui bénéficient de ce soutien vous sont très reconnaissants, chers donateurs et donatrices. Green Cross Switzerland vous remercie également de tout cœur. Grâce à votre contribution, les habitants de l’Ukraine ont l’espoir d’un avenir meilleur.

08.03.2024

Journée internationale des femmes – Green Cross s’engage activement !

Journée internationale des femmes – Green Cross s’engage activement !

Aujourd’hui, le 8 mars, marque une nouvelle édition de la Journée internationale des femmes. Cette journée a été instaurée en 1908 aux États-Unis par l’organisation des femmes du Parti socialiste américain (Socialist Party of America, SPA) dans le but d’organiser des manifestations en faveur du droit de vote des femmes. La première Journée de la femme a été célébrée en 1911, et au fil des années, cette initiative s’est répandue en Europe.

Sous le slogan “Pour le pain et la paix”, les femmes russes ont, après la Première Guerre mondiale, continué à promouvoir la Journée internationale des femmes en 1917. La grève menée sous cette bannière est considérée comme le prélude à la “révolution de Février” russe, avec la manifestation ayant eu lieu le 8 mars 1917 selon le calendrier grégorien.

En 1975, dans le cadre de l'”Année internationale de la femme”, l’ONU a officiellement déclaré le 8 mars comme “Journée internationale des femmes”. Malgré cette institutionnalisation et internationalisation, la situation socio-économique, socio-politique, ou culturelle des femmes demeure préoccupante voire alarmante dans différents États. Les femmes et les filles sont souvent plus touchées par la faim, la pauvreté, ou le manque d’accès aux soins de santé. De plus, les femmes gagnent généralement moins pour un travail équivalent et ont moins d’opportunités de formation.

Green Cross Switzerland profite de cette journée pour exprimer sa gratitude envers les femmes du monde entier, ainsi qu’envers les collaboratrices engagées dans notre fondation pour leur dévouement en faveur d’une société meilleure. En parallèle, nous souhaitons souligner qu’un engagement significatif demeure nécessaire, tant pour l’émancipation des femmes et des filles que pour l’amélioration de leurs conditions de vie.

Il nous tient à cœur de contribuer activement à l’amélioration des conditions de vie des femmes et des filles, comme en témoignent nos projets passés. Les clubs familiaux dans la région entourant Tchernobyl mettent l’accent sur la promotion des filles et des femmes. Ces clubs offrent des formations sur des thématiques telles que la nutrition, l’éducation, et la santé aux femmes et aux filles. De plus, ils encouragent leurs activités génératrices de revenus, motivent et autonomisent les participantes à devenir entrepreneuses. Ces clubs servent également de plateforme pour favoriser les échanges mutuels.

Malheureusement, les activités des clubs familiaux ont dû être interrompues en Ukraine en raison de la guerre, mais se poursuivent en Biélorussie. Nous exprimons notre profonde gratitude à toutes les femmes qui nous soutiennent et s’impliquent dans notre cause.

Au Vietnam, nos expertes en santé, responsables de projet, et bénévoles jouent un rôle essentiel dans la prise en charge et les soins aux victimes de l’agent orange, ainsi que dans le développement des services. Sans leur engagement, les résultats positifs de nos projets au Vietnam n’auraient pas été possibles. Un grand merci à toutes !

24.02.2024

Aide psychologique pour les personnes touchées par la guerre en Ukraine

Aide psychologique pour les personnes touchées par la guerre en Ukraine

L’attaque russe contre l’Ukraine a débuté il y a deux ans, jour pour jour. Cette guerre a contraint un grand nombre de personnes à fuir, mais beaucoup de gens n’ont pas eu les moyens de financer leur départ. Par conséquent, de nombreuses familles sont restées chez elles et vivent la guerre au quotidien. Les personnes sont régulièrement visées par des agressions physiques: les infrastructures publiques et les logements privés sont endommagés ou bien les gens sont directement victimes d’attaques.

Enfants et adolescents souffrent particulièrement de la situation et se trouvent limités ou entravés dans leur développement. Outre les blessures physiques, la guerre a aussi des répercussions dévastatrices sur la psyché, notamment des traumatismes ou le stress émotionnel. Les expériences traumatiques entraînent l’apparition accrue de troubles psychiques tels que les dépressions, les troubles anxieux, les addictions ou le TSPT (trouble de stress post-traumatique). La psychotraumatologie à orientation interdisciplinaire a développé pour les personnes touchées différentes thérapies qui sont également appliquées en Ukraine.

Green Cross Switzerland souhaite continuer à promouvoir et à développer en 2024 l’offre d’aide psychologique pour les enfants et les adolescents, mais aussi pour les adultes, en Ukraine. C’est pour cette raison qu’un premier essai pilote a été effectué en février. Une psychologue spécialisée a appris à un petit groupe d’enfants des exercices de respiration pour lutter contre le stress émotionnel et renforcer leur résistance psychique pour le futur. La mise en place d’autres séances et le développement de ces possibilités sont en cours. Il est clair que ces offres revêtent un caractère d’absolue nécessité. Comme lors de l’essai pilote, les séances de thérapie ne doivent pas seulement répondre à des problèmes aigus, mais également avoir un effet préventif.

Green Cross Switzerland est optimiste et pense que ces offres thérapeutiques s’implanteront et pourront compléter et consolider l’offre psychologique proposée sur place. Parallèlement, la résistance psychique de la population ukrainienne est renforcée et encouragée.

08.02.2024

Distributions de nourriture dans le cadre du Têt

Distributions de nourriture dans le cadre du Têt

Le Tết Nguyên Đán (en français “fête du premier matin”), également appelé fête du Tet, est le jour férié vietnamien le plus important et a lieu cette année le 10 février. Cette fête haute en couleur s’accompagne d’une multitude d’us et coutumes et les préparatifs commencent généralement 1 à 2 semaines avant : les gens décorent leurs maisons, visitent les tombes de leurs ancêtres ou cuisinent des spécialités vietnamiennes. Le festival du Têt est l’occasion de rendre hommage aux ancêtres tout en permettant aux gens de saluer la nouvelle année lunaire avec les membres de leur famille.

Dans le cadre du Tet Fest, le Charity Project Krong Buk a organisé des distributions de nourriture aux victimes de l’agent orange et aux membres de leur famille dans la ville d’Ea Kly, au sud du Viêt Nam. Le Charity Project Krong Buk, dirigé par Peter Jenni et Tran Thi Hiep, a pu distribuer des denrées alimentaires à 360 familles, cofinancées par Green Cross Switzerland. Cette coopération existe depuis avril 2023 et garantit une utilisation pragmatique des biens de secours sur place.

L’action d’aide a eu un effet secondaire très positif : la fournisseuse responsable des denrées alimentaires a, de sa propre motivation, distribué des paquets de nourriture supplémentaires aux personnes concernées.

Nous sommes très reconnaissants de l’aide apportée par le fournisseur ainsi que de la collaboration avec le Charity Project Krong Buk. Cette année, en plus des offres orthopédiques et sociales existantes pour les victimes de l’agent orange dans le cadre du programme Socmed, il est prévu d’inclure et de réaliser de nouveaux contenus. Green Cross Switzerland étudie actuellement la situation pour établir des microcrédits pour les futures start-ups. Ces possibilités de planification et de réalisation de projets sont impensables sans nos donatrices et donateurs. Nous tenons à vous remercier chaleureusement pour votre soutien continu.

13.12.2023

L’énergie solaire en Ukraine

L’énergie solaire en Ukraine

L’énergie solaire n’est pas un sujet nouveau en Ukraine, mais a pris de plus en plus d’importance dans l’État au cours des dernières années. C’est ce qui ressort d’un rapport d’état publié conjointement en 2021 par la Commission économique pour l’Europe des Nations unies (CEE-ONU) et le Renewable Energy Policy Network for the 21st Century (REN21). L’étude a examiné l’énergie renouvelable dans 17 pays d’Europe de l’Est, du Caucase, d’Asie centrale et d’Europe du Sud-Est entre 2017 et 2021. Elle constate que la capacité d’énergie renouvelable dans la région a considérablement augmenté (de 21 gigawatts = 1 milliard de watts, à 106 GW), le photovoltaïque représentant la plus grande augmentation avec 58%. Les auteurs constatent qu’en Ukraine, l’énergie renouvelable a connu une croissance particulièrement forte.

L’Ukraine est sur la bonne voie, mais des possibilités d’extension existent

Parmi les 17 pays (dont l’Ukraine, la Russie et le Kazakhstan), c’est l’Ukraine qui a connu la plus forte croissance en matière d’énergie éolienne et solaire, avec plus de 8 GW. Avec l’équivalent de 3,4 milliards de dollars, le pays s’est classé au 17e rang mondial en termes d’investissements dans les énergies renouvelables. Dans ce contexte, l’énergie solaire est encouragée à l’intérieur du pays sur les surfaces au sol et également chez les particuliers. Les investissements publics et privés sont toutefois plutôt modestes dans la région. Alors que dans l’UE, par exemple, les investissements dans l’énergie verte s’élevaient à plus de 55 milliards de dollars US en 2018, les fonds engagés dans l’énergie renouvelable dans la région étudiée s’élevaient à environ 7,2 milliards de dollars US la même année. De même, selon la CEE-ONU, l’Ukraine reste fortement dépendante des combustibles fossiles, qui représenteront 70% de son approvisionnement en énergie primaire en 2020.

Invasion russe de l’Ukraine et dommages aux infrastructures

L’invasion de l’Ukraine par l’armée russe a en outre fortement réduit la production d’énergie renouvelable. Selon le rapport, en juin 2022, 90% de l’ancienne capacité d’énergie éolienne et 30% de la puissance solaire n’étaient plus en service.

La destruction ciblée de l’infrastructure n’a donc pas seulement touché le secteur énergétique ukrainien, mais aussi et surtout les établissements de santé et d’enseignement. Jusqu’en octobre 2023, plus de 4000 établissements d’enseignement et de santé ont été endommagés et plus de 150 000 bâtiments d’habitation détruits. Il est donc évident que l’approvisionnement en électricité est lui aussi fortement menacé.

Le rétablissement de l’approvisionnement en électricité grâce au photovoltaïque constitue donc également une opportunité pour le pays. Cependant, la guerre ne permet pas actuellement de développer davantage l’industrie solaire en Ukraine, qui doit se concentrer principalement sur sa survie. Le soutien à l’Ukraine dans le maintien de l’énergie solaire est déjà en cours. Par exemple, le Bundesverband Solarwirtschaft e.V. (BSW) a soutenu une installation photovoltaïque sur le toit d’une école à Irpin dans le cadre de la campagne de dons “Solar hilft”. En outre, le BSW, en collaboration avec SolarPower Europe et l’Ukrainian Solar Energy Association (ASEU), a pour objectif, grâce à d’autres actions de dons, de lutter contre les coupures de courant récurrentes dans les écoles et les hôpitaux en raison de la guerre, en utilisant l’énergie solaire.

Scénario potentiel d’approvisionnement en énergie renouvelable d’ici 2050

La CEE-ONU estime que le potentiel de la bioénergie, de l’énergie hydraulique, de l’énergie solaire et de l’énergie éolienne est particulièrement élevé en Ukraine et que ces énergies pourraient constituer à l’avenir les éléments constitutifs du système énergétique de l’Ukraine et contribuer à environ 80% de la production totale d’énergie d’ici 2050. Même après la fin de la guerre, le défi consistera à mettre en œuvre des investissements et des stratégies de grande envergure de manière ciblée. Il est toutefois certain qu’avec l’énergie nucléaire, les énergies renouvelables peuvent conduire l’Ukraine vers un avenir neutre en carbone.

L’engagement de Green Cross Switzerland en faveur des énergies renouvelables

Une gestion durable de notre planète, basée sur des connaissances scientifiques, est importante pour Green Cross Switzerland depuis sa fondation et a encore gagné en importance ces dernières années. C’est pourquoi nous prévoyons l’année prochaine, en 2024, de promouvoir et de soutenir de manière ciblée l’approvisionnement en énergie renouvelable en Ukraine. L’objectif est de soutenir la population avec des énergies renouvelables dans les régions directement touchées par la guerre et, d’autre part, la région proche de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.

 

 

Pour plus d’informations, cliquez ici :

 

07.12.2023

Une équipe d’experts bénévoles à nouveau en mission au Vietnam à l’automne 2023

Une équipe d’experts bénévoles à nouveau en mission au Vietnam à l’automne 2023

Depuis 2004, des orthopédistes et des médecins suisses s’engagent bénévolement en coopération avec Green Cross Switzerland pour les victimes de l'”Agent Orange” et se rendent généralement une à deux fois par an au Vietnam. Les spécialistes suisses travaillent en étroite collaboration avec le personnel spécialisé local, le forment et échangent leurs expériences. Les connaissances techniques sont également transmises par les experts suisses au centre de formation des techniciens orthopédiques (Vietcot) à Hanoi. Green Cross Switzerland soutient l’équipe d’experts en lui fournissant l’infrastructure, le matériel et la logistique.

Un nouveau voyage au Vietnam a été organisé à l’automne 2023, auquel participeront les orthopédistes Dr. med. h.c. Daniel Hueskes et Benjamin Hueskes ainsi que les médecins Jiri Skarvan et Christiane Brinkmann y ont participé. Ils ont également visité le Vietcot au cours d’un séjour de deux semaines. Les médecins ont procédé à des anamnèses, des examens et des traitements, principalement sur des enfants et des adolescents. Grâce à cette visite prolongée, le personnel spécialisé local a pu être instruit en conséquence. Outre la visite du Vietcot, l’équipe a également visité des hôpitaux locaux à Hanoi ou Thai Nguyen.

Aide sur place

Durant cette période, 11 patients du Vietcot et 15 patients de l’hôpital pédiatrique de Vinh, souffrant de paralysie cérébrale ou d’autres maladies de l’appareil locomoteur ou ayant des pieds bots, ont été examinés avec succès par les spécialistes suisses. Comme le transfert de connaissances au Vietcot (centre de formation) joue un rôle central dans la professionnalisation du personnel de santé, des orthopédistes ou des infirmiers en formation ont participé aux examens. En outre, Benjamin Hueskes (CPO-D) et Cedric Pischel (OT) ont organisé un séminaire sur les prothèses pour les techniciens orthopédistes. Au cours de ce séminaire de 5 jours, 5 patients ont été équipés de prothèses par les participants. A Thai Nyguen, en plus des 21 examens, 9 opérations ont été réalisées et 4 enfants ont reçu des prothèses et des orthèses.

La coopération avec l’équipe d’experts bénévoles est particulièrement précieuse pour Green Cross Switzerland. Outre l’engagement en faveur des personnes touchées par l’agent orange, l’équipe sert également de lien avec les partenaires locaux ou les établissements de santé et le transfert international de connaissances. Green Cross Switzerland remercie chaleureusement pour cette longue collaboration et se réjouit d’accueillir le Dr. med. h.c. Daniel Hueskes et Dr. med. Claude Müller dans le patronage en octobre 2023.

31.10.2023

Green Cross Switzerlands Charity-Dinner

Green Cross Switzerlands Charity-Dinner

Le vendredi 27 octobre, l’événement caritatif de Green Cross Switzerland a eu lieu à Zurich. Les donateurs, les bénévoles, les organisations partenaires et les personnes intéressées ont eu l’opportunité d’obtenir des aperçus des projets menés en Ukraine et au Vietnam grâce à notre directeur général et conseiller national suisse, Martin Bäumle.

Outre une présentation détaillée du travail humanitaire actuel en Ukraine, un rapport sur la livraison de systèmes de purification d’eau dans le pays touché par les conflits a également été présenté. Ensuite, le travail mené au Vietnam a été présenté. Enfin, le Dr. Claude Müller et le Dr. h.c. Daniel Hueskes ont été honorés pour leur longue collaboration, et en guise de remerciement pour leur engagement bénévole, une distinction honorifique leur a été remise.

Green Cross Switzerland tient à exprimer sa profonde gratitude envers tous les participants, car sans votre aide, chers donateurs, bénévoles, personnes intéressées et organisations partenaires, cette soirée aurait été inimaginable.

17.10.2023

Autres aides pour l’Ukraine

Autres aides pour l’Ukraine

Les hostilités, notamment dans le sud de l’Ukraine, sont encore omniprésentes au second semestre 2023 et leur fin n’est pas en vue. Alors que les soldats sont constamment sous le feu sur les fronts, la population ukrainienne se trouve dans une situation précaire. Elle est confrontée à différents problèmes qu’elle ne peut pas surmonter seule et a besoin d’aide. C’est pourquoi Green Cross Switzerland soutient les victimes de la guerre avec une palette de prestations d’aide rapides, pragmatiques et adaptées aux régions, qui agissent à différents niveaux du quotidien et ont pour objectif d’améliorer les situations.

Depuis l’invasion russe en février 2022, Green Cross Switzerland s’est concentrée sur la livraison de biens humanitaires et surtout, depuis la fin de la même année, sur la mise à disposition de systèmes de traitement de l’eau capables de purifier l’eau sale ou contaminée.

Parallèlement, l’engagement en faveur des enfants est depuis de nombreuses années une préoccupation majeure de notre fondation. En effet, la fondation a auparavant organisé diverses colonies de vacances thérapeutiques en Ukraine ou en Biélorussie pour les enfants touchés par la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. Cette focalisation sur le soutien aux enfants se poursuit donc, car les enfants et les jeunes sont souvent exposés à des actes de guerre.

De nouvelles aides mises à la disposition des victimes de la guerre

Aujourd’hui, au cours de l’été et du mois de septembre, plus de 200 enfants de la région de Tchernihiv ont pu recevoir des sacs à dos grâce à l’aide apportée. Les sacs à dos représentent symboliquement la chance d’avoir une certaine routine scolaire, loin – autant que possible – des hostilités, une entrée en matière accueillante pour le premier jour d’école et la possibilité pour les enfants de transporter leurs effets personnels et leurs livres scolaires.

Green Cross Switzerland a également soutenu un hôpital ou un centre de rééducation à Tchernihiv pour les enfants handicapés. De nombreux enfants qui y sont traités souffrent de lésions de l’appareil locomoteur et du système nerveux central ou périphérique. Les appareils de mouvement mis à disposition permettent d’entraîner et d’améliorer durablement la motricité globale et fine des enfants et des adolescents. Dans la même ville, un jardin d’enfants a été équipé de chaises et de lits, ce qui a permis d’améliorer l’infrastructure et de donner aux enfants la possibilité de se sentir chez eux. Un générateur électrique a également pu être mis à disposition, ce qui aide les cuisinières à préparer un repas chaud pour les enfants malgré les coupures de courant.

Green Cross Suisse a remis 31 matelas orthopédiques modernes à l’hôpital central de Ripky, ainsi que d’autres à un centre de séjour pour sans-abri et à deux petits hôpitaux. Le directeur général par intérim de l’hôpital de Ripky exprime sa gratitude et estime que cette livraison permet d’améliorer les conditions de séjour.

D’autres offres d’aide prévues pour la fin de l’automne

D’autres aides sont prévues pour l’automne et l’hiver. Des semences seront par exemple distribuées aux personnes. L’accent sera mis sur la livraison de systèmes de traitement de l’eau.

Green Cross Switzerland tient à vous remercier chaleureusement, chers donateurs et donatrices, de continuer à soutenir notre travail et d’offrir aux habitants de l’Ukraine l’espoir d’un avenir.