Communiqués de presse 2014

Archives des communiqués de presse
 
2016  |  2015  |  2014  |  2013  |  2012  |  2011  |  2010  |  2009  |  2008  |  2007  |  2006  |
2005  |  2004  |  2003  |  2002  |  2001  |  2000

 

 

L’accident de réacteur a provoqué non seulement des cancers, mais également des maladies non cancéreuses et des séquelles neuropsychologiques.

04.12.2014

 

Sur l’initiative et avec le soutien de Green Cross Suisse, une étude pluriannuelle a été menée sur les effets à long terme de la catastrophe de réacteur de Tchernobyl sur la santé psychique et physique. D’une part, parce que 28 ans après la catastrophe de réacteur de Tchernobyl, l’examen de possibles conséquences sanitaires autres que le cancer restait incomplet, d’autre part, parce que les résultats des recherches sur les conséquences sanitaires servent de base pour les interventions thérapeutiques du programme de médecine sociale d’amélioration des conditions de vie de la population concernée. En impliquant toutes les combinaisons d’exposition, les auteurs des études sur Tchernobyl arrivent à la conclusion qu’énormément de personnes sont concernées. La barre des 10 millions a ainsi été atteinte.

 

Charger le texte complet comme fichier PDF (.pdf)

 

Vers le haut

Élimination des pesticides stockés et enfouis: les bonnes pratiques

17.10.2014

 

Plus d’un million de tonnes de pesticides résiduels et leurs déchets de production menaceraient notre planète. En outre, jusqu’à 98% des pesticides qui atterrissent dans les sols et les cours d’eau sont liés à une utilisation ou un stockage inappropriés. Actuellement, la présence de pesticides est avérée dans la quasi-totalité des réserves en eau. Tous les pesticides POP (polluants organiques persistants) sans exception conservent leur toxicité durant des décennies voire des siècles puisqu’ils ne peuvent se dégrader dans l’environnement. Ces pesticides qui ont des conséquences graves sur la santé sont utilisés depuis des dizaines d’années dans l’agriculture et la lutte contre les maladies tropicales, tandis que des stocks anciens continuent d’être enfouis ou déversés dans les décharges. L’entrée en vigueur de la Convention de Stockholm, qui interdit depuis 2004 les pesticides POP les plus toxiques, a permis de déployer des mesures pour repérer ces pesticides résiduels et procéder à leur élimination sécurisée.

 

Charger le texte complet comme fichier PDF (.pdf)

 

Vers le haut

Le voyage d’étude Green Cross au Japon du 1er au 8 octobre 2014 fait découvrir les régions irradiées du pays et la manière dont celles-ci gèrent la situation

02.10.2014

 

Lors de son voyage d’étude au Japon début octobre, Green Cross Suisse présentera les opérations et les mesures déployées par le projet de médecine sociale dans les régions contaminées de Fukushima. Des Parlementaires et des représentants des gouvernements du Brésil, de Grande-Bretagne, du Canada et de Suisse seront du voyage afin de se rendre compte des conséquences de l’accident nucléaire de Fukushima sur le pays, la population et la politique énergétique. Le voyage prévoit entre autres la visite de la ville contaminée de Tomioka divisée en trois zones interdites, et de rencontrer des mères avec lesquelles Green Cross projette et développe des clubs de familles dans la préfecture de Fukushima.

 

Charger le texte complet comme fichier PDF (.pdf)

 

Vers le haut

Green Cross Suisse fête ses 20 ans: Le désarmement nucléaire pour un avenir serein

19.09.2014

 

Green Cross Suisse s’engage depuis 20 ans avec les programmes de désarmement et de médecine sociale pour la maîtrise des dommages consécutifs aux catastrophes industrielles et militaires. Green Cross Suisse appelle à l’abandon mondial de l’énergie nucléaire et favorise l’élimination en toute sécurité et dans le respect de l’environnement des armes nucléaires et chimiques. Le ciblage de zones dénucléarisées s’accompagne de tables rondes visant à élargir le traité sur la non-prolifération des armes nucléaires pour en faire un traité de désarmement nucléaire mettant fin au partage nucléaire.

 

Charger le texte complet comme fichier PDF (.pdf)

 

Vers le haut

Green Cross Suisse: le revenu des dons atteint CHF 10,9 millions

30.04.2014

 

Pour l’exercice 2013, l’organisation environnementale Green Cross Suisse a reçu 10,9 millions de francs de dons, un record par rapport à l’année précédente (9,7 millions de francs) et un gain de 12 pour cent. Fin 2013, on compte 49 500 adhérents engagés aux côtés de l’organisation environnementale. Pour la directrice Nathalie Gysi, l’augmentation du revenu de Green Cross Suisse est due à la récente adhésion d’organisations qui s’investissent principalement dans les projets du programme l’Eau pour la Vie et la Paix et du programme Désarmement.

 

Charger le texte complet comme fichier PDF (.pdf)

 

Vers le haut

Projet-pilote pionnier à Chkalovsk pour assainir les mines d’uranium

07.04.2014

 

Pendant plus de 60 ans, plusieurs sites d’uranium ont été exploités au Tadjikistan: le minerai y était extrait avant d’être traité et concentré. Les résidus radioactifs liés à ces activités ont contaminé les lieux avec des effets sur la santé et l’environnement. Dans le cadre d’un projet PNUD visant à évaluer les résidus d’uranium en Asie centrale, Green Cross a décidé en partenariat avec la fondation suisse de déminage (FSD) certifiée Zewo à Genève, de procéder à l’assainissement de l’un des terrils les plus dangereux du Tadjikistan situé à Chkalovsk. Pour le gouvernement tadjik, l’assainissement de l’ancienne installation de traitement d’uranium de Chkalovsk est capital etsites contaminés par l’exploitation de l’uranium.

 

Charger le texte complet comme fichier PDF (.pdf)

 

Vers le haut

Le recyclage informel de batteries au plomb est source de graves intoxications et de mort

13.02.2014

 

Au Sénégal, Green Cross Suisse a réalisé, avec le soutien de la DDC et en collaboration avec l’ONG sénégalaise AfricaClean, un projet de décontamination d’une banlieue de Dakar massivement polluée au plomb à cause du recyclage informel de batteries au plomb. Le projet vise en même temps à développer des sources de revenu alternatives pour éviter le recyclage inapproprié des batteries.

 

Charger le texte complet comme fichier PDF (.pdf)

 

Vers le haut

Green Cross
Schweiz | Suisse | Svizzera
Mühlebachstrasse 32
Postfach 769
8024 Zürich
Tel. +41 (0)43 499 13 23
info@greencross.ch

Spendenkonto Green Cross Schweiz:
PC 80-576-7
IBAN CH02 0900 0000 8000 0576 7